Le syndrome de dilatation-torsion d'estomac

dilatation 3

 Le syndrome dilatation-torsion de l’estomac, toujours mortel sans traitement chirurgical d’urgence touche essentiellement les grands chiens.Si l’on suspecte une dilatation-torsion d’estomac, le temps est compté: appeler son vétérinaire pour lui annoncer notre arrivée et s’y rendre au plus vite.

 Qu'est-ce que la dilatation-torsion d'estomac ?

Ce nom barbare signifie qu'après un repas trop copieux, avalé trop vite ou suivi d'efforts brusques, il arrive parfois que l'estomac se retourne à 180° dans l'abdomen du chien, avec des symptômes tels que vomissements, douleurs abdominales et une dégradation très rapide de l'état général. On observe aussi une augmentation de la taille de l'abdomen du chien, il est «gonflé» !
Les grands chiens sont les plus exposés à ce problème : ils ont un tube digestif qui ne représente que 3% de l'organisme (contre 7% pour les petits chiens), d'où un estomac qui a plus facilement tendance à effectuer un demi-tour.
Quels sont les symptômes qui doivent nous alerter ?
-Le chien n’a pas son comportement habituel, il peut être agité ou au contraire prostré.
-Il semble anxieux et n’arrive pas à se poser ou à se détendre
-Il salive plus (la gueule du chien peut carrément devenir blanche de mousse)
-Il fait des efforts infructueux pour vomir
-L’abdomen se distend par la météorisation de l’estomac.
En tapotant sur l’abdomen, on entend un bruit sourd comme un tambour ou un ballon de basket qui rebondit.
-Il adopte une position voûtée : « le dos rond, la tête qui pend »
-Il peut vouloir se cacher, déambuler sans cesse, gratter le sol, essayer de déféquer sans y arriver.
Il peut pleurer, se retourner vers son ventre.
-La couleur des muqueuses buccales est rouge foncée en début de syndrome, pour devenir blanche, puis violacée par la suite.
-Sa respiration devient difficile
-Sa fréquence cardiaque augmente
-Le chien devient faible et a du mal à tenir sur ses pattes.
Si le temps passe, il finira par s’effondrer et perdre connaissance.
(L’issue est fatale dans 15-30% des cas)

 

dilatation 1

 

Si toutes ses causes ne sont ni connues ni maîtrisables, quelques règles de vie permettent d’en réduire la fréquence :
-Donner la ration en 2 ou 3 repas par jour.
-Le chien doit être calme avant le repas et surtout après, sans activité physique dans les 2 heures qui suivent le repas.
-Donner une ration assez énergétique pour limiter le volume du repas : préférez les croquettes aux boites ou rations ménagères
-Réduire la vitesse d’ingestion : croquettes de grande taille, ou gamelles particulières (ex anti-glouton).
-Disposer la gamelle à même le sol et non surélevée : la nourriture présentée en hauteur via des gamelles surélevées augmenterait le risque car la prise alimentaire en hauteur n’est pas physiologique et favoriserait l’aérophagie
-Limiter la compétition alimentaire entre chiens (repas séparés)
-Diète complète pendant 12 à 24 h en cas vomissements.


dilatation 2

 Des cas ont été rapportés dans pratiquement toutes les races de chien. Néanmoins, ce syndrome concerne plus fréquemment les grandes races que les petites. 

Les races qui ont un Taux de risque ou de probabilité à développer un sdte
Dogue Allemand 41.4%
St Bernard 21.8%
Braque de Weimar 19.3%
Setter Irlandais 14.2%
Caniche 8.8%
Doberman 5.5%
Berger Allemand 4.2%